Crise sanitaire et nouveaux enjeux retail de l’expérience client dans le luxe

Retrouver ci-dessous  les principales informations de l’intervention de Jérôme Monange ” Crise sanitaire et nouveaux enjeux expériences retail pour le luxe”

2020 : une baisse du chiffre d’affaire du luxe mondial attendue à -20%

2020 sera une “annus horribilis” pour le luxe qui observe une baisse de 20% du chiffre d’affaires global mondial.
A priori les études n’indiquent pas de retour du niveau de  chiffre d’affaires de 2019  avant 2022…
Les effets du confinement ont impacté tous les canaux physiques retail du luxe :  travel retail, boutiques de marques, et grand magasins.
Cependant, il  existe tout de même quelques signaux positifs : les canaux online du luxe ont connu une hausse de 16%, et les distributeurs du luxe une hausse de 12%.

Le COVID-19 va révéler une nouvelle géographie du retail dans le luxe

Cette crise de la COVID-19 va révéler une nouvelle géographie du luxury retail. .
En effet les consommateurs du luxe ont aujourd’hui de dépenses en baisse .
En Europe, on estime cette baisse de l’ordre de 25% des dépenses contre  9% en Chine.
Nous pouvons constater qu’un nouveau paysage du luxe va se dessiner entre  :
  • l’Occident comprenant les Etats-Unis, le continent Américain et l’Europe
  • avec le continent asiatique

sachant aussi, que 35% des achats du luxe sont faits par des consommateurs chinois lors de leur déplacement en Europe.

Par conséquent, il y aura un redéploiement d’ouvertures de points de vente en Chine,  où les niveaux de vie augmentent.

A contrario, en Europe et sur le continent américain, il y aura une rationalisation de la stratégie d’implantation des points de vente.

Notamment afin de se concentrer sur des magasins générateurs d’expérience,  qui vont devoir répondre aux nouvelles attentes du comportement du consommateur connecté.

Quels sont les nouveaux comportements et attentes d’expérience client du consommateur du luxe ?

Le consommateur du luxe a peur de perdre du pouvoir d’achat, il va donc, soit envisager de faire des reports voire des diminutions d’achats à court/moyen terme.
Dans cette période de crise, on retourne à l’essentiel ; un besoin de sens se dessine.
Le luxe va donc retrouver ses valeurs : le produit (sa confection, sa qualité, l’artisanat) et l’engagement (ce que la marque a pu mettre en place durant cette crise sanitaire).
Des éléments que j’ai déjà pu développer dans l’article “4 commandements post COVID-19 : Confiance, Résilience, Phygital et Engagement.

Le luxe va devoir se concentrer sur deux catégories de consommateurs principaux :

  •  Les consommateurs habituels du luxe
  •  Les millennials qui vont représenter 50% des acheteurs du luxe

Retrouver la fin de l’extrait du webinar ici : https://moodexperience.fr/crise-sanitaire-et-nouveaux-enjeux-experiences-retail-pour-le-luxe/

Nous avions déjà évoqué la nécessité de l’expérience client dans le luxe dans cet article : https://labluxuryandretail.paris/leconomie-de-lexperience-parmi-les-5-tendances-luxe-2019-pour-les-experts/