Le magasin est devenu la pierre angulaire, et le grand  gagnant de la mutation numérique du retail

 

Le Futur du Retail

Futur du Retail -

Futur du Retail – Future of Retail

Cet article est extrait du cahier spécial  Le futur du retail, L’innovation à l’heure de l’efficience opérationnelle “ , édité par le magazine Alliancy le Mag.

Il apparaît au coté d’autres témoignages experts et de professionnels regroupés  en 3  axes principaux :

  • les business models ( nouveaux concepts, expérience, magasin …)
  • les usages et nouveaux usages ( parcours achat, mobile, data, engagement, services , client …)
  • les outils ( omnicanal, stock unifié, la technologie, fidélité, mail ..)

autour du sujet central du futur du retail et de sa transformation.

Jérôme Monange- Lab LUXURY and RETAIL ®

Jérôme Monange- Lab LUXURY and RETAIL ®

Basculement numérique , le retail en première ligne

A l’heure du basculement numérique de la société, le retail en première ligne a été appelé à muter. Est donc venu le temps des pure-player et du e-commerce roi.

Transformation, mutation, annonçaient pour certains un retail apocalypse. Et pour nombre d’ “experts” déclarés la disparition du modèle ancestral du commerce : le magasin.

Je reste convaincu du contraire depuis plus de quinze années. Après avoir vécu de l’intérieur les prémices du basculement du modèle ancestral du magasin, qui avait oublié de se remettre en cause depuis Boucicault.

Je vais vous partager ma conviction de la renaissance du modèle du magasin . Ce dernier étant devenu pierre angulaire, et finalement grand gagnant de la mutation digitale du retail.

La transformation digitale a pu aussi offrir l’opportunité au modèle retail et luxury retail de s’interroger, se chercher. Et enfin se renouveler dans ses fondements mêmes.

Voici la fin du produit roi, grâce à la prise de conscience d’un nouvel axe central : le client.

Nouveaux comportements d’achats, nouveaux canaux de vente

Le changement de comportement consommateur, et la prise en compte de ses nouvelles attentes dans son parcours achat ont entrainé la multiplication des canaux. Ces derniers ont évolué jusqu’à une synergie et complémentarité totale centrée sur le client.

Savez-vous que 69% des consommateurs sont prêts à changer d’enseigne, si celle-ci ne propose pas un parcours omnicanal  ?(LSA/Hipay 2018) .

D’un modèle omnicanal aujourd’hui à un modèle unifié demain, fruit d’un mouvement d’hybridation, dont l’objectif premier n’est autre que la réponse aux attente d’expérience client.

J’avais d’ailleurs répondu à une interview sur les défis du retail omnicanal que je me permets d’inclure ci-dessous.

L’hybridation du retail est en cours

Multiple exemples illustrent le mouvement d’hybridation en cours du retail

De l’hybridation des pure player au physique

Du plus significatif et symbolique d’entre eux, de l’entrée du pure player Amazon dans le monde physique. Soit par le rachat d’enseigne brick and mortar (Whole Food) à la création de ses propres points de vente Amazon Books, Amazon Go etc ..

De l’implantation des corners shop in shop des pure players dans les magasins, exemple de C’Discount et de son implantation dans les Casino? Voire dans le secteur du luxe du pure player Farfetch au sein du grand magasin Browns.

L’apparition récente des DNVB (Digital Native Vertical Brands) Le Slip Français, Sézanne, Made.com …ne fait pas exception puisque ceux-ci développent à leur tour leur présence via une implantation physique.

Ce mouvement fait aussi échos à une étude où, 61% des consommateurs (US) déclaraient préfèrent acheter auprès de marques qui disposent également de points de vente physiques plutôt qu’auprès de celles présentes exclusivement sur le web.(Etude Google/Ipsos 2018 )

Et de l’hybridation des bricks and clicks avec les pure player

Monoprix est un bon résumé des mouvements du retail en cours :

  1. rachat d’un pure player Sarenza,
  2. adoption de Google Home ( voice commerce )
  3. et partenariat stratégique avec Amazon, via Amazon Prime Now pour la distribution et la livraison …

Et la liste des exemples est incomplète et loin d’être close.

Le magasin sort vainqueur de la transformation digitale du retail 

Certes 61% des consommateurs effectuent au moins une fois par mois des achats en ligne. Mais 86% des consommateurs achètent en magasin au moins 1 fois /semaine soulignant la prédominance du modèle physique (Etude Wavestone)

Une étude US datant de 2017 a annoncé que 90% des achats retail étaient toujours finalisés en magasins (France 85%). N’oublions pas que que le taux de transformation du magasin est 20 fois supérieur à celui du e-commerce.

Le magasin devient le point d’orgue des stratégies omnicanales des marques où  online et mobile rencontrent le offline. Car il reste encore le touchpoint principal du shopper dans son expérience d’achat.

D’autre part les marques retail pratiquant l’omnicanal augmentent fréquentation et chiffre d’affaire. En effet le shopper omnicanal a un panier moyen multiplié par 3 (Etude Criteo 2018)

Le magasin par conséquent n’a d’autre choix que de devenir phygital, soit le point de rencontre d’un commerce devenu unifié.

 L’humain au centre de ce magasin, et le digital à son service

….

Je vous propose de terminer la lecture de cet article sur  le site ALLIANCY LE MAG : https://www.alliancy.fr/le-futur-du-retail/le-magasin-grand-gagnant-de-la-mutation-digitale

Bien sûr le sujet du point de vente est plus que jamais, lié à la qualité de l’expérience client que la marque sera capable d’offrir.

Si ce sujet vous intéresse voici un article écrit précédemment et paru dans E-Commerce Magazine

`